Arbre de Vie Oriental

Histoire, Mythologie -

L'Arbre de Vie Oriental

de lecture - mots

Dans cet article, je vous invite à découvrir le culte de l’Arbre de Vie dans différentes civilisations du Moyen-Orient, anciennes comme actuelles. Nous allons pour cela devoir remonter le temps jusqu’à des époques très reculées.

Géographiquement, ces cultures se sont développées principalement dans la zone du croissant fertile, en Mésopotamie. Grâce à des conditions propices à l’agriculture, des civilisations vont commencer à s’installer dans cette région à partir de 7500 avant Jésus-Christ. Le sujet de l’Arbre de Vie en Egypte Antique ayant déjà été traité, nous nous concentrerons ici uniquement sur les civilisations mésopotamiennes.

J’aborderai également l’Arbre de Vie dans l’Islam, puisque la plupart des pays actuels de cette zone sont de confession musulmane, nous verrons que sa symbolique est différente de celle des anciennes civilisations.

Vous êtes prêt ? Alors commençons notre voyage dans le temps !

Carte du Croissant Fertile Mésopotamie

Carte du croissant fertile, c’est dans cette région très favorable à l’agriculture que de nombreuses civilisations vont émerger à partir de 7500 avant notre ère.

1. L'Arbre de Vie Mésopotamien.

Vous l’avez bien compris, la Mésopotamie est une région géographique où plusieurs civilisations vont émerger au fil du temps. Parmi elles, les sumériens, les akkadiens, les babyloniens et les assyriens.

On retrouve le culte de l’Arbre de Vie dans chacune de ces quatre civilisations. Ce symbole existe donc dès le début de l'Antiquité. On retrouve à travers les écrits les plus anciens de la Mésopotamie des représentations d’un arbre sacré que l’on honore.

On soupçonne très fortement une signification religieuse envers cet arbre grâce à plusieurs indices. Premièrement, on constate très souvent une la présence d’une divinité ailée au-dessus de l’Arbre. Également, il est quasiment tout le temps entouré de deux protecteurs, un de chaque côté, lui apportant de l’eau. En cela, cet arbre est protégé, sacré, c’est un Arbre de vie.

  • L'Arbre de Vie Sumérien.

La civilisation sumérienne est très ancienne, elle se serait étendue approximativement de 4500 à 2000 avant Jésus-Christ, autour du Tigre et de l’Euphrate, non loin du golfe Persique. C’est à ce peuple que nous devons probablement l’une des représentations les plus anciennes de l’Arbre de Vie.

Bien que grossière, la tablette d’argile ci -dessous daterait de -2500 avant notre ère.

Pour les sumériens, la sagesse était comparée à un Arbre dont les fruits conféraient santé et longévité à ceux qui les mangeaient. Dans cette croyance, les fruits de cet Arbre seraient des élixirs de vie.

Ce qui est incroyable avec cette tablette, c’est ce qu’elle représente : Un homme (à droite) et une femme (à gauche) autours d’un Arbre de Vie. A gauche de la femme, un serpent. Cela ne vous rappelle rien ?

Tablette Argile Sumérienne Arbre de Vie

  • L'Arbre de Vie Babylonien.

Cette civilisation antique est apparue en -2000 et se serait éteinte en -539, suite à la prise de sa capitale par les perses.

Arbre de Vie Babylonien

Cette image représente l'Arbre de Vie mésopotamien classique. Dans la mythologie babylonienne, l'Arbre de Vie était un arbre magique qui poussait au centre du paradis. L'Apsu, l’eau primordiale, coulait de ses racines. Cet Arbre serait le prototype de celui décrit dans la Genèse.

Dans la très célèbre épopée de Gilgamesh, il est décrit comme une plante possédant des pouvoirs de régénération. Le héros du récit récupère cette plante pour ensuite la laisser à un serpent. Ce dernier acquiert ainsi la capacité de perdre sa peau et de la renouveler, tout comme les arbres chaque année.

  • L'Arbre de Vie Assyrien

Les assyriens étaient un peuple de guerriers, vivant dans le Nord-Ouest de la Mésopotamie. Leur civilisation s’est étendue de -2000 à -612 avant Jésus Christ. Grâce aux fouilles archéologiques du XIXème siècle, les archéologues ont réussi à mettre la main sur de nombreuses fresques et statues de cette culture. Parmi tous ces vestiges archéologiques, on retrouve beaucoup de représentations de l’Arbre de Vie, plutôt similaire à ceux des autres cultures mésopotamiennes.

Arbre de Vie Assyrien

L’Arbre de Vie Assyrien était représenté par une série de nœuds et de lignes entrecroisées. Selon les archéologues, il aurait été un symbole religieux très important. On le retrouve généralement dans les reliefs des palais assyriens. Dans la plupart des représentations, l’Arbre est soigné par des génies ailés, ou par des humains à tête d’aigle. Parfois, c’est le roi lui-même qui est représenté en train de se faire bénir.

Malheureusement, il n’y a quasiment aucune source écrite concernant la symbolique de l’Arbre de Vie chez les assyriens. On suppose qu’elle était très proche de celles des autres cultures mésopotamiennes voisines, étant donné que l’Arbre est représenté de la même manière.

  • L'Arbre de Vie dans la civilisation Urartu (-850; -590)

Je vous avais prévenu, il y existe de nombreux Arbres de Vie orientaux. Ce culte était également présent dans la civilisation Urartu.

Ce royaume s’étendait sur le plateau arménien, et ses habitants seraient donc les ancêtres des arméniens.

Chez eux, l’Arbre de Vie était un symbole religieux dessiné sur les murs des forteresses et sur les armures des soldats. Les branches de l’Arbre étaient également divisées sur les côtés de la tige. Chaque branche avait une feuille, ainsi que le sommet de l’Arbre. Les serviteurs se tenaient de chaque côté et en prenaient soin.

Arbre de Vie Urartu

2. Zoroastre et la mythologie persane.

  • Zoroastre et l'Arbre de Vie.

Zoroastre vécu probablement aux alentours du premier millénaire avant Jésus-Christ, dans le Nord-Est de l’Iran actuel. Il est le fondateur du Zoroastrisme, l’une des premières religions monothéistes de l’histoire. Zoroastre a cherché durant sa vie à réformer la religion polythéiste de son époque qui était le mazdéisme.

Le peu que nous savons à propos de l’enseignement de Zoroastre nous vient des écrits qui ont survécu à l’invasion d’Alexandre le Grand vers -330 et des arabes au cours du VIIème siècle.

Cette religion conçoit un Dieu unique, nommé Ahura Mazda, ainsi que son double obscur, Ahriman. L’idée générale est que chaque humain possède un libre arbitre, il peut choisir de faire le bien ou le mal. Zoroastre appelle à tendre uniquement vers le bien. On retrouve un principe similaire à celui du karma hindouisme: le Fravahr. Pour résumer simplement, il s’agit d’une loi universelle. Si l’homme fait le bien, alors il récoltera du bien. Si l’homme fait le mal, alors il récoltera le mal.

Pourquoi je vous parle de Zoroastre ? Car ce dernier aurait affirmé que « connaître l’Arbre de Vie, c’est connaître l’âme et son chemin vers le ciel ». Quant à la signification de cette phrase, on pourrait imaginer que l’Homme accède à la connaissance de soi et de son chemin par la sagesse.

A cette époque, le cyprès était considéré comme un symbole de vérité, d’intégrité et de beauté. Il était la représentation idéale de l’Arbre de Vie, tout comme les celtes l’attribuaient à un chêne ou les vikings à un if. Actuellement, il y existe un grand cyprès près d’Abarkooh en Iran, qui aurait été planté par Zoroastre lui-même, il y a de cela 3000 ans ! Pour information, on estime de nos jours encore 250 000 zoroastriens !

Photo Ahura Mazda

Représentation d’Ahura Mazda que l’on retrouve à Yazd en Iran, sur le temple du feu. Ahura Mazda est le créateur, il incarne le bien, la lumière et la création.

  • L'Arbre de Vie dans la mythologie persane.

La plupart de la mythologie persane est contenue dans l’Avesta, le livre sacré du zoroastrisme.

L’un de ses mythes raconte l’histoire d’un Arbre de Vie qui contenait les graines des plantes et des animaux du monde. Cet Arbre se trouvait au centre d’un jardin connu sous le nom de « Pairidaeza », le paradis persan. Il doit son nom à la déesse du même nom qui représentait la force créatrice, là où toute vie commence.

Dans le mythe, il est dit qu’un jour deux oiseaux sont venus se poser sur les branches et ont renversé des milliers de graines. L’un des oiseaux les planta par la suite sur toutes les zones fertiles de la Terre, ainsi émergea le règne végétal et animal. C’est donc grâce à cet Arbre que la vie fut possible.

Photo Ahriman mythologie persane

Représentation d’Ahriman tuant un taureau. Dans la mythologie persane, il incarne le penchant obscur, le mal faisant opposition au bien.

Pour conclure de manière générale sur les anciennes civilisations orientales, nous pouvons constater que l’Arbre de Vie était considéré comme un lien organique entre la Terre et le Ciel, entre les humains et les dieux. Plusieurs divinités étaient très souvent debout sur les côtés de l’Arbre. Cela symbolisait les aspects opposés mais harmonieux du processus créatif de la nature.

3. La signification de l'Arbre de Vie dans l'Islam.

Au cours du VIIème siècle après Jésus-Christ, les arabes vont conquérir la Mésopotamie et l’Egypte. Leur religion, l’Islam, va par la suite s’installer durablement dans toute cette région du globe. Son livre sacré, le Coran mentionne l’Arbre de Vie, qui dans l’Islam est appelé l’Arbre de l’Immortalité.

Dans le Coran, la Genèse est assez similaire à celle décrite dans la Bible, à la différence qu’il n’existe qu’un seul Arbre, celui de l’Immortalité, dont Allah interdit à Adam et Eve d’en manger les fruits. L’Arbre de la connaissance du bien et du mal n’existe pas. On retiendra que dans cette religion, il incarne principalement l'Immortalité.

On peut constater l’importance de l’Arbre de Vie dans la culture musulmane à travers son art. On retrouve énormément ce symbole dans la décoration orientale. Si vous appréciez cette dernière, nous vous invitons à découvrir les jolis colliers prénom arabe de nos amis de chez Reflet Oriental ! 

Il apparaît dans de nombreuses mosquées ainsi que dans de nombreuses décorations d’intérieur : Tableaux, tapisseries murales, tapis. On retrouve souvent de magnifiques motifs géométriques !

Photo Arbre de Vie Mosquée Islam

Représentation de l’Arbre de Vie sur la Mosquée de Sidi Saiyyed, en Inde.

Comme vous pouvez le constater, le culte de l’Arbre de Vie remonte à l’aube de l’histoire. Il est présent dans la majorité des cultures mésopotamiennes. Il apparaît toujours comme un symbole religieux fort. Il est presque tout le temps accompagné par plusieurs divinités.

On retrouve toujours cette idée de connexion entre le Ciel et la Terre, l’Arbre représente probablement un moyen de se connecter au divin. Zoroastre lui-même aurait dit que l’Arbre de Vie permet d’accéder à son âme et à son chemin intérieur.

Si vous aimez la symbolique de l’Arbre de Vie, nous vous invitons à découvrir nos collections de bijoux. Nous proposons de nombreux articles qui représentent merveilleusement bien ce symbole : en argent pur, en acier ou encore en pierres semi-précieuses naturelles.

Que ce soit pour offrir à un être cher ou tout simplement pour soi-même, l’Arbre de Vie est une valeur sûre, il apporte beaucoup de bonheur ! 

Bijoux Arbre de Vie Lien

 


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.